La kersantite

Âge

Mode de formation

Les kersantites sont des roches filoniennes, c’est-à-dire qu’elles sont issus de la cristallisation plus ou moins rapide de magmas dans un conduit d’alimentation appelé dyke. Ces dykes assurent généralement l’approvisionnement en magmas des chambres magmatiques. Dans le cas des kersantites, ces dykes peuvent atteindre une longueur de plusieurs centaines de mètres et une largeur de quelques décimètres à plus d’une dizaine de mètres

Origine du magma

Le magma à l’origine des kersantites provient de la fusion du manteau terrestre, une fois celui-ci hydraté et transformé par des fluides d’origine sédimentaire. Suite à la décompression du manteau en dessous de la croûte continentale due à sa remontée, les roches du manteau (péridotite) se sont mises à fondre. Cette fusion entraîne la formation de magma. Ce magma va ensuite remonter à travers la croûte continentale sous forme de dyke et cristallisera pour devenir de la kersantite.

La kersantite dans l’architecture

La kersantite a longtemps été exploitée par les hommes pour fournir des pierres de taille. Mais elle est également très résistante à l’érosion du temps, tout en offrant de réelles facilités quant à son façonnement. Ce sont pour toutes ces caractéristiques que la kersantite est une roche de choix pour les sculpteurs de pierres armoricains. Ainsi, la pierre de Kersanton (lieu-dit situé dans la commune de Loperhet, qui donna le nom international attribué à cette roche) a été très utilisée dans l’architecture bretonne.

Où observer cette roche ? 

Les filons de kersantite peuvent être observés à la pointe du Château sur la commune de Logonna-Daoulas (site n°9 sur la carte découverte du Geopark). Un circuit pédestre vous conduira à travers les vestiges d’une ancienne carrière, qui a grandement contribué à la richesse du patrimoine architectural breton, en particulier des calvaires. Vous pourrez également profiter du charme des bourgs de Daoulas, Le Faou, Landerneau ou encore celui de l’Hôpital-Camfrout tout en admirant l’architecture locale faite de kersantite (sites n°20, 21, 22 et 23). Ouvrez l’œil !

Le saviez-vous ?

La kersantite est la seule roche du Massif armoricain dont le nom officiel international est tiré de la toponymie régionale. Il existe bien d’autres roches avec des appellations locales, comme la “sizunite” par exemple, mais la kersantite est le seul terme d’origine armoricaine officiellement reconnu dans la nomenclature des roches magmatiques de l’IUGS (International Union of Geological Sciences)

Références

Chauris L. (1997a) – Naguère…le Kersanton et son emploi dans les travaux publics, 2ème partie. Le Mausolée. 727 : 66-69.

Chauris L. (1997a) – Naguère…le Kersanton et son emploi dans les travaux publics, 3ème partie. Le Mausolée. 728 : 68-75.

Chauris L. (2010) – Le kersanton – Une pierre bretonne. Presses universitaires de Rennes / Société archéologique du Finistère, 242 p.


Crédit photo : G. Le Moigne
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×